En poursuivant votre navigation sur https://collecter.ligue-cancer.net vous acceptez l'utilisation de cookies et autres technologies similaires pour assurer le fonctionnement nominal du site web (par exemple maintenir votre connexion).

Fermer

La Corne Rose

9 118,40 €

collectés sur 8 000 €

113%

Projet
terminé

119

contributeurs

Partager cette page de collecte

Le projet
L'équipe
Les contributeurs
Commentaires

"Les rêves ne peuvent être atteint seul"

 

                Le but de ce voyage est de réaliser nos rêves, tout en permettant rendre hommages à des personnes proches et en faisant notre possible pour aider notre prochain.

                Le projet consiste à marcher plusieurs centaines de kilomètres avec des bovins, en l’occurrence 2 bœufs d’un côté et une petite vache de l’autre. Effectivement le projet ce découpe en deux gros partis avec une finalité commune sur un rassemblement en creuse au tour de la traction bovine.
 
                Une première équipe partira d’Alsace mi-juillet avec pour but de réaliser plus de 600 km en compagnie d’une vache, en moins de 60 jours.

                Une seconde équipe partira du département de la Vienne fin-août pour faire plus de 170 km en compagnie de 2 bœufs, en moins de 30 jours.

                Cela fait peu de km par jour mais les imprévus peuvent vite nous faire perdre plusieurs jours de marche. Les bovins ont un rythme de marche particulier, ils vivent au rythme de la nature c’est ce qui rends le voyage incroyable. Chaque pas devient plus paisible que le précédent dans un monde ou tout va si vite.

 

Avant notre départ nous avons posé plusieurs questions à nos voyageur, Léonnie et Corentin qui sera accompagné de son grand-père, André Kammerer.

 

 

Départ Alsace

                Corentin :

 

Comment as-tu découvert cette passion ?

 

                « Je suis tombé tout petit sans le vouloir dans la traction animale. Papy avait un cheval de trait avant de passer au bovin. Ma première rencontre des Bouviers, je l’ai faite en 2009, j’avais 6 ans. Ma passion c’est vraiment déclarer vers 2015. J’ai aidé mon grand-père à sortir du bois en forêt. Je trouvais ça marrant et j’ai essayé de tirer un peu mais cela ne marchait pas vraiment. Il ne se laissait manipuler que par mon grand-père et n'écoutait personne d’autre. Ensuite tout s'est enchaîné très vite car le bœuf s'est fait une jambe de bois. J’ai vraiment compris que ça m'intéresser quand de douleur, il ouvert à moi et m’a fait comprendre le lien qu'il avait avec mon grand-père. Ce jour-là, j'ai eu un sentiment qui m’a donné envie de créer ce lien dans de bonnes conditions.

                J’ai enchaîné à la rencontre des Bouviers les rencontres, j’ai cherché le savoir là où on me le donner… et me voilà aujourd’hui capable de dresser et mener plusieurs bovins en même temps, je pense que je n’ai pas appris un 1/4 de ce que je vais encore apprendre. C’est pour ça que tous les événements de ce type me paraissent importants à organiser, pour que tout le monde puisse découvrir tout cela. »

 

 

 Présente-nous tes compagnons de voyage.

 

                « Dans cette traversée, j’aurai deux compagnons de voyage avec un grand écart d’âge. Effectivement, je voyagerai avec Modestine notre génisse et mon grand-père André Kammerer.

                Modestine est la première personnalité féminine, bovine, de la famille. Avant elle, nous avons eu 4 bœufs dont un qui tient compagnie actuellement, Tino. Tous nos bovins sont des Vosgiens car nous voulons travailler avec une race locale et aussi car ils ont une très bonne réputation pour la traction. Modestine a un caractère très particulier. Contrairement à beaucoup de bovins elle s’ouvre très vite aux personnes et apprend tout aussi vite. Cela ne veut pas dire que n’importe qui peut la manipuler, elle a ses préférences. Malheureusement pour moi, elle préfère mon grand-père car il la manipule plus souvent.

                Mon grand-père, pour faire simple, c'est la personne qui m’a appris les bases de la discipline. On pourrait avoir l’image d’une personne très dure au premier abord. En réalité c’est une personne très sensible à ces animaux, il fait tout pour leur bien-être qui est une priorité. Il est toujours présent pour partager des moments importants qu’il soit bon ou mauvais. C’est marrant de se dire qui m’a transmis sa passion sans le vouloir et que maintenant je suis en train de réaliser son rêve en même temps que le mien. Je le remercierai jamais assez de continuer malgré l’âge juste pour moi. Modestine ne ferait pas partie de notre famille s’il avait arrêté. De plus Tino qui a des problèmes de santé ne serait peut-être plus de ce monde pour lui éviter la potentielle douleur et solitudes. »

 

 

Comment t'es venue l'idée de ce voyage ? Et pourquoi soutenir la Fondation de lutte contre le cancer ?

 

                 « C'est sur un chantier en Suisse que l'idée m'est paru. En refaisant ma vie en travaillant. Je me suis rendu compte que ma grand-mère avait le cancer en même temps que ma voisine. Après un long combat ma grand-mère sens est plutôt bien sortie, malheureusement cela n'a pas été le cas de ma voisine. Quand j’y ai pensé, j’ai directement eu un déclic, il fallait absolument que je soutienne une association pour toutes ces personnes.

                Après une grande réflexion, j'ai décidé de réaliser un rêve en même temps qu'un projet de soutien. Parcourir plusieurs centaines de kilomètres avec une vache. Pour être plus précis, parcourir 600 kilomètres à pied avec elle.  Pour réaliser ce projet, il faut un peu de préparation, à l'heure où j'écris ce texte. Je peux officiellement dire que pour le voyage je devrais avoir tout le matériel nécessaire. Mais pour la rencontre nous manquons de beaucoup de choses que je n’arrive pas à trouver. »

 

 

Départ de la Vienne

               Léonnie:

 

Comment as-tu découvert cette passion ?

              

               « En octobre 2016, je suis allée à la rencontre des bouviers pour faire un reportage photo. Ces toucheurs de bœufs transmettent leur savoir et leur passion à tous ceux qui le souhaitent. On m’a accueilli volontiers. J’ai la chance d’apprendre en même temps que de faire des clichés.»

 

Comment as-tu rencontré Corentin ?

               « Lors du rassemblement des bouviers en Alsace de 2019, j’ai fait beaucoup de rencontres. De nombreuses personnes viennent de toutes les régions de France et des pays alentour ! C’est là que j’ai rencontré Corentin, un jeune qui travaillait aussi bien que les adultes aux contacts des bovins. Depuis on est toujours resté en contact.»

 

Quel est ton lien avec les darioleurs de Vendée et l’histoire de tes compagnons de route ?

               « Je suis partie à la recherche de nouvelles personnes pour compléter mes connaissances. Au détour d’une conversation, on m'apprend l'existence d’une association non loin là. Elle a pour but de transmettre un savoir, en faisant des démonstrations sur la culture vendéenne dans tous les départements alentours. Les darioleurs aillant une paire de bœufs, Normand, vieillissant, ils ont eu besoin de nouveaux animaux pour prendre la relève. Accompagnés par deux autres personnes, nous nous sommes proposés pour nous lancer dans le dressage de Safran et Boulot.»

 

Pourquoi partir sur la route avec deux bœufs ?

               «Tout commence lorsque j’ai reçu un appel de Corentin. Il finit par me dire « Tu sais, je pense à un projet fou mais celui-là, il est pas mal. Je veux aller avec une vache à pied chez Jo dans la Creuse pour faire un nouvel événement dans le style de “la rencontre des bouviers d’alsace” et soutenir une association. » J’ai répondu aussitôt « Moi aussi, je veux faire partie du voyage ». On s’est directement lancé. Maintenant, on est en pleine construction du projet pour fédérer personne, association et organisme autour de la traction bovine et de sa valorisation ainsi qu'une collecte de dons pour la lutte contre le cancer.»

 

 

 

 

Lien de l'évènement final (http://attelagesbovinsdaujourdhui.unblog.fr/2023/05/15/premier-rassemblement-autour-de-la-traction-bovine-du-22-au-24-septembre-2023-gentioux-pigerolles-23/#:~:text=Cette%20ann%C3%A9e%202023%20est%20particuli%C3%A8re,au%2024%20septembre%20en%20Creuse.).

Voir tout
  • 08/07/2023

    corentin huber

    Créateur de la page

  • 06/08/2023

    Francine Souchière

    Membre de l'équipe

Voir tout

06/08/2023

Martine Martin

125 €

05/08/2023

Michel STENGER

50 €

05/08/2023

ROLAND et GISELE BAUER

50 €

05/08/2023

Jacques Eymery

50 €

Nous avons découvert votre belle aventure. Nous vous souhaitons beaucoup de chance et de bons résultats. Cordialement, Edith et Jacques Eymery (gd-parents de Romain)

05/08/2023

Valérie Chevaux

50 €

05/08/2023

Valérie Wirth

50 €

Bonne continuation pour votre beau voyage

01/08/2023

Monique REINGPACH

25 €

01/08/2023

Charles FAHRLAENDER

50 €

Très belle initiative. Après les émeutes, il existe également une autre jeunesse. Bon courage pour la suite.

01/08/2023

corentin huber

70 €

Travaillot Chantal

31/07/2023

corentin huber67560

20 €

Py Jean-Marie
Voir tout

Laisser un message de soutien

  • Kammerer Evelyne - 14/09/2023

    En remerciement à toutes les personnes qui ont ouvert leur porte et soutenus Modestine, Corentin et André lors de leur périple.
  • Pascal et Véro Wagner - 08/08/2023

    Nous avons rencontré ce trio lors de notre périple en vélo en Alsace. Croiser la routé de quelqu'un qui se place ainsi avec sa vache est peu commun, nous avons entamé la conversation. Belle aventure humaine entre un jeune homme et son grand-père et en plus c'est pour une noble cause. Cela restera le souvenir marquant de notre voyage. Bravo à tous les trois.
  • Valérie CHEVAUX - 05/08/2023

    Très belle initiative ! Bon voyage à tous les trois.
  • Helfrich Maxence - 20/07/2023

    Bravo pour l'initiative !

    Un jeune Alsacien qui s'engage dans la lutte contre le cancer, c'est plus qu'admirable !
  • Sylvie (de la vallée du Florival !) - 18/07/2023

    Quelle belle initiative !!
    Allez Modestine, courage !
    Montre leur de quoi une Vosgienne est capable :-)
    Et bravo à Corentin et à son grand père.
    L'important c'est le voyage autant que l'arrivée.
    Je vous souhaite de faire de belles rencontres.
Voir tout