En poursuivant votre navigation sur https://collecter.ligue-cancer.net, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Fermer

Le combat de Pipouille

par Manon Becot

225 €

collectés sur 1 500 €

15%

30
jours restants

5

contributeurs

Je soutiens cette collecte

Merci pour votre don !

Partager cette page de collecte

Le projet
Les contributeurs
Commentaires
Pourquoi ce projet vous tient-il à coeur ? Transmettez-nous votre engagement !
Il y a bientôt un an ma famille et moi avons appris que mon papa souffrais d’un cancer du Pancréas. En l’espace de 6 mois cette affreuse maladie nous la enlevé. C’était un homme tellement doux et généreux. Un papa aimant qui aurait mérité de vieillir paisiblement dans sa petite maison de campagne à y regarder courir ses petits enfants. Malheureusement la vie est injuste et ce n’est pas forcément les personnes qui devraient qui partent en premier. Pour toute ces personnes touché de loin ou de près par le cancer, pour tout ceux qui se sentent inutile face à celui ci, gardez espoir et faites un don ! Aidez les chercheurs à sauver des vies, à sauver des familles.

Quel est votre objectif ?
Mon objectif ici et aujourd’hui est d’aider la médecine dans la prévention et la lutte contre le cancer. Le nombre de personnes affectées ne cesse d’augmenter d’année en année mais grâce à la médecine le taux de mortalité baisse au fur et à mesure du temps. Il est important de continuer à se battre contre cette maladie et de donner tout les outils nécessaires à la médecine pour continuer à faire baisser ces chiffes.

Quelque chose à ajouter ? Une anecdote à partager ?
Ma mascotte et l’objet le plus précieux dans ma vie c’est Pipouille. Cette peluche kangourou boxeur que vous pouvez voir en photo. Laissez moi vous racontez son histoire. Avril 2019, un drame s’est abattu sur notre famille. Nous avons appris la terrible nouvelle, mon papa, Ludovic, 52 ans était atteint du cancer du pancréas. Une chose que vous devez savoir sur mon papa c’est qu’il avait un très grand sens de l’humour et beaucoup de courage. Tout au long de sa maladie il a su rester fidèle à lui même et n’a jamais perdu pied. Deux semaines avant que la maladie l’emporte il m’a envoyé « ne t’inquiète pas de trop ça va aller j’ai pas dit mon dernier mot il a peut-être gagné la bataille mais pas la guerre , je vais le bouffer avec de la mayonnaise se putain de crabouze de merde ». A ce moment là je vivais en Australie et pour une raison que je ne serais toujours pas expliquer, j’y suis restée tout le long de sa maladie. J’imagine qu’il était impensable pour moi qu’on puisse un jour me prendre mon cher et tendre papa. Mais voilà, le dimanche 6 Octobre au soir, ma maman m’appelle me disant que sa santé s’est énormément dégradée et qu’il valait mieux que je rentre en France avant la date prévu (26 octobre). Le 9 Octobre au matin me voilà dans l’avion direction la France. À l’aéroport je remarque ces petites peluches Kangourou boxeurs, me disant que c’est un beau clin d’œil pour le combat de mon papa, j’en prend 2 que je nomme Papouille et Pipouille. 11 octobre au matin j’arrive enfin en France, direction l’hôpital. La j’y retrouve ma famille et mon petit papa affaiblie et amaigri par la maladie dans son lit. En l’espace de seulement 5 jours son état s’était grandement dégradé, il avait perdu la parole et ne réagissait plus à grand chose. Mais ce jour là en arrivant à l’hôpital avec mes 2 sœurs et ma maman, il allait un peu mieux. Il souriait, essayait de communiquer, il a même demandé une photo avec ses filles et pu nous dire qu’il nous aimez. Je lui ai mis Papouille et Pipouille a côté de lui, lui disant que Papouille resterais avec lui pour l’aider à se battre et que Pipouille, lui,resterais avec moi pour que de cette façon même lorsque l’on n’est pas ensemble on reste connecté. Nous sommes descendu déjeuner pour le laisser se reposer. A notre retour le cancer l’avais pris ... Et là j’ai compris... Il m’attendais ... Mes sœurs lui avait dit que j’arrivais le vendredi et il a tenu bon jusqu’à ce jour, il a puisais dans ses dernières reserves pour pouvoir voir une dernières fois ses trois « nénettes » réuni. Si ça ce n’est pas une preuve d’amour ... il est parti paisiblement dans les bras de son grand frère venu lui rendre visite 5 min après notre dépars. Mon tendre papa dans ses dernières force a serré Pipouille dans ses bras puis les a tendu à son frère pour un dernier câlin. Il est parti avec Papouille et depuis ce jour Pipouille ne me quitte plus. Je l’emmène absolument partout, il est parti au Philippine avec moi, en Tanzanie, en Afrique du Sud, à Abu Dhabi, fais un Safarie, monté le Kilimandjaro, bronzé sur des plages paradisiaques, fais du chameaux... Mon papa qui n’a jamais eu l’occasion de voyager mais qui aurais adoré, il le fait maintenant avec moi à travers cette petite peluche kangourou boxeur répondant au nom de Pipouille.
Voir tout

28/03/2020

Christelle Becot

50 €

26/03/2020

Manon Becot

125 €

11/03/2020

Nine Robiche

30 €

11/03/2020

Ludivine Du maria

10 €

11/03/2020

lucille goutard

10 €

Voir tout

Laisser un message de soutien

Voir tout